Ces jeux adaptés de BD

Qui n’a jamais été happé par les mondes imaginaires qu’avaient à proposer Hervé, Goscinny, ou encore l’inégalable Stan Lee ? L’homme araignée, Tintin, Astérix… Ces personnages débonnaires et juvéniles sont autant de modèles sains et intemporels pour la jeunesse, et qui tiennent une place toute particulière dans la culture populaire.

En tout cas chez Pleio, la culture BD est fortement ancrée, si bien que plusieurs de nos jeux sont des adaptations directes de ces univers qui ont bercé nos enfances ( et probablement la votre 😉 )

Le “rétro-moderne” : Blacksad

Si vous n’avez jamais ouvert la BD culte parue aux éditions Dargaud en 2000 on vous fait le topo : Blacksad plonge le lecteur dans le New-York post seconde guerre mondiale. Décoré à plusieurs reprises après ses hauts faits de guerre sur les champs de bataille européens, John Blacksad rentre en Amérique pour y ouvrir un bureau de détective privé. Désabusé par ce qu’il a vu durant la guerre, Blacksad est complètement apathique à ce qui l’entoure, mais tente de se racheter en “courant après les méchants après avoir passé une jeunesse à courir devant la police”

La particularité de Blacksad ? Au delà de son ton résolument mature et taclant plusieurs problèmes de société graves ( homicides, addictions, proxénétisme, dépression…) cette BD met en avant des personnages anthropomorphes, c’est à dire des animaux avec des caractéristiques humaines, John Blacksad étant lui même… un chat !

Cette dichotomie entre le sérieux de l’intrigue et la nature des protagonistes confère un cachet tout particulier à l’œuvre de Juan Diaz Canales, si bien que cet univers a fait l’objet d’une adaptation vidéoludique en 2019, et que vous pouvez vous replonger dans la peau du félin redresseur de torts grâce à votre abonnement Pleio, puisque le jeu est disponible sur le service depuis peu 😉

Les armoricains réfractaires

Véritables gilets jaunes de l’antiquité de par leur irrévérence face au pouvoir de Rome, les irréductibles gaulois ont connu moults adaptations depuis leur première apparition en 1959. On ne présente plus le duo choc qui donne de l’urticaire à Jules César mais pour celles et ceux qui n’auraient jamais eu l’occasion de se plonger dans l’univers de Goscinny, rien de tel qu’une introduction n’ayant pas pris une ride depuis 62 ans :

” Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les romains… Toute? Non! Un village peuplé d’irréductibles gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petibonum..”

Pour certains cette phrase renverra à un film culte de 2003 dans lequel Edouard Baer monologue sur les hasards des rencontres de la vie, pour d’autres il s’agira de l’adaptation de 1968 et le fameux passage du pudding à l’arsenic…D’autres encore ( et levez la main si vous vous reconnaissez ) à un jeu IMPOSSIBLE paru sur Sega Megadrive en 1993 : Asterix & Obelix the great rescue. Mais ce qui va nous intéresser aujourd’hui c’est le portage sur consoles de sixième génération sorti en 2003 : Astérix & Obelix XXL.

Le jeu permettait d’incarner Astérix ou Obélix au choix dans des niveaux déjantés rendant hommage à la Gaule antique version Uderzo et Goscinny. Un jeu qui a mis tout le monde d’accord à l’époque, si bien que 17 ans plus tard il est revenu au goût du jour avec la Romastered edition ! Un lifting graphique complet qui permet de profiter d’un des meilleurs jeux de 2003 avec les standards techniques actuels. Si vous n’aviez pas baffer du romain à l’époque c’est l’occasion, et c’est juste ici !

La dreamteam de choc

Vous n’êtes peut être pas friands de BD ou comics mais vous avez sûrement été voir un des (très) nombreux films produit par les écuries Marvel depuis la sortie d’Iron Man de John Favreau 2008. Si l’on a tendance à considérer ces personnages comme étant liés au MCU ( Marvel Cinematic Universe ) il ne faut cependant pas oublier qu’ils sont initialement tous nés sur les planches de scénaristes, dessinateurs et autres petites mains tapies dans l’ombre de la grande industrie de la BD.

Beaucoup de ces personnages doivent d’ailleurs leur existence à un contexte bien particulier : Par exemple Captain America avait été imaginé pour donner un soutien moral à la population de l’époque ( rappelons que le premier tirage du comics remonte à 1941, en plein conflit mondial ) tout en étant un outil de propagande qui avait pour ambition de pousser les jeunes à s’enrôler. Les X-men quant à eux était une métaphore des problèmes raciaux qui gangrénaient l’Amérique des années 60, le rejet des mutants par la société faisant directement allusion aux afro-américains.

Mais aujourd’hui nous nous intéressons aux dernières itérations vidéoludique de ces icones de la pop culture que l’on peut désormais incarner ! Avec Disney Infitiny 2.0 Gold Edition, c’est le grand chelem de la réunion des héros et antagonistes de l’univers Marvel, alors accrochez vous pour la plus grande réunion de personnages de comics depuis la parution de Civil War !

D’autres adaptations à découvrir…

Les comics ne sont pas les seuls à avoir fait l’objet d’adaptations vidéoludiques, et bon nombre de chefs d’œuvre de la littérature et du cinéma ont eu droit à leur traitement pour intégrer le dixième art. Certaines de ses œuvres sont également disponibles sur le catalogue de Pleio 😉 On dit ça comme ça…

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.