Focus sur : Yooka-Laylee !

Le retour du plateformer

L’adage « C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures » n’a jamais autant trouvé son sens qu’avec Yooka-Laylee, héritier spirituel des plateformers 3D cultes des années 90. Mais plus qu’une simple madeleine de Proust vidéoludique, ce titre propose de réinventer le genre dont il s’inspire en apportant un vent de fraicheur bienvenu qui dépoussière les poncifs vu et revus du plateformer. Mais avant d’aller plus loin, Yooka-Laylee, c’est quoi ?

Yooka Laylee

Comme les deux doigts de la patte

Yooka Laylee c’est l’histoire de l’alliance improbable entre un caméléon (Yooka) et une chauve-souris (Laylee) pour défaire le règne despotique d’une gigantesque abeille et de son armée. Si ce pitch de départ peut sembler minimaliste, c’est précisément parce qu’il a été pensé avant toute chose pour servir de prétexte à une aventure centrée sur le gameplay : Yooka et Laylee sont des comparses complémentaires, et chacun aide l’autre dans une situation qu’il aurait été incapable de résoudre seul. Ainsi Laylee pourra faire franchir des ravins à Yooka à l’aide de ses petites ailes de chiroptères, quant à Yooka, ses aptitudes de reptile tel que l’amphibie permettront à Laylee de traverser des points d’eau.

L’abeille aux sombres et tyranniques desseins

La complémentarité du gameplay (héritée de Banjo Kazooie) confère une prise en main classique, mais bougrement efficace de nos jours. Loin d’être linéaire, le jeu invite à l’exploration à travers une ribambelle de niveaux et d’environnements variés qui regorgent de secrets : collectibles, défis en tout genre, quêtes secondaires…Yooka-Laylee ne se veut ni trop dirigiste, ni trop éparse, il dose savamment la formule du plateformer open world pour proposer à chacun de découvrir ce monde chamarré à son aise.

Un humour bien présent

Qu’il s’agisse des petites piques envoyées à l’industrie du jeu vidéo, des dialogues intégralement doublés en onomatopées, en passant par des références à la culture populaire, Yooka-Laylee ne manque pas une occasion de faire une petite boutade ça et là, contribuant à l’atmosphère légère et chaleureuse du jeu. C’est donc avec beaucoup d’autodérision que le jeu est abordé, procurant plusieurs niveaux de lecture, ne le reléguant pas à un simple jeu pour un public kid friendly.

Nostalgeek

Yooka-Laylee c’est ce brin de nostalgie bienvenue dans un océan de jeux qui sont centrés vers le photoréalisme et la modernité. Un jeu qui célèbre un temps (certes révolu) faisant la part belle à la contemplation, la candeur des premières expériences vidéoludique, et la félicité de découvrir un univers dans lequel reptiles et chauve-souris sont les meilleurs amis du monde.

via GIPHY

Amis pour la vie

Retrouvez Yooka Laylee sur Pleio.games en cliquant ICI

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.